L’étalement de la zone

L’agrandissement de la surface commerciale dans un premier temps.

Il est évident, comme nous avons pu le constater à Anet où le centre Leclerc est passé en plus d’un an de 3 200 m² à 5 500 m², qu’un agrandissement de la surface commerciale aura probablement lieu. En général, c’est pour augmenter le nombre de boutiques (qui rapportent des loyers). La mairie nous assure pour l’instant qu’il n’y aura pas de concurrence avec les commerces des centres-villes. Pourra-t-elle encore l’affirmer quand la surface commerciale aura doublé ?

Une chose est certaine, le plus compliqué pour le détenteur du projet, est d’obtenir la première autorisation, une fois cette première pierre posée, nos élus ne maitriseront plus la suite, aussi bien pour les agrandissements que pour l’étalement le long de la N12…

L’étalement le long de la N12 dans un second temps

La spéculation sur les terrains agricoles va déjà bon train. Si nos élus n’y croient pas, les experts de la distribution ne s’y trompent pas ! Deux entreprises de la grande distribution se sont déjà manifestées (début 2016) auprès de propriétaires terriens pour s’implanter le long de la N12 à Galluis.

Par ailleurs, la Casséco est également une zone constructible pour les commerces. Le terrain agricole, actuellement situé entre ces 2 zones, une voie de chemin de fer et une nationale, sera ce qu’appellent les experts « une dent creuse », considérée aussi comme telle par les porteurs de projets… Alors oui pour l’instant ces terrains sont en zone agricole, mais personne ne peut garantir qu’ils le resteront dans les années à venir. Nous devons donc compter uniquement sur la bonne volonté de nos élus, ceux d’aujourd’hui et ceux de demain !