Implantation d’un Leclerc à Galluis : toutes les infos


Vue de Galluis sur la N12La possible implantation d’un centre commercial sur la commune de Galluis, à côté de la gare Montfort-Méré, n’est désormais plus un secret. La Mairie de Galluis soutient le projet. Il s’agirait d’un hypermarché Leclerc, sur un espace total de plus de 2 hectares et d’une surface commerciale initiale de 3 500 m², avec des boutiques, une cafétéria et un drive.

Ce projet mérite débat, et suscite des inquiétudes sur l’avenir d’un territoire semi-rural. Que voulons-nous pour le Montfortois ? Quels sont les enjeux ?

    • Nous sommes attachés au développement équilibré de la ruralité, faut-il encore une grande surface ? Dans un rayon de 10 km autour de Galluis, il y a déjà 11 supermarchés, hypermarchés, et grandes surfaces.
    • Des commerces en danger : un projet qui menace les commerces de proximité existants et le dynamisme de nos centres-villes.
    • Dégradation de notre cadre de vie : un impact direct sur la circulation qui va générer de fortes nuisances avec des encombrements sur une voirie peu adaptée.
    • Effet boule de neige : le premier pas vers la création d’un étalement d’une grande zone commerciale aux abords de la N12 (comme sur la N10).

Nos élus décident
Même s’il s’agit d’un projet privé, nos élus ont le pouvoir de pousser ou freiner ce dossier. Le projet est soumis à une autorisation d’implantation (voir notre article sur la CDAC) votée, entre autres, par la mairie de Galluis et le Président de l’intercommunalité.

Continuez à nous soutenir !
Le permis de construire est déposé depuis le 2 avril en mairie et la CDAC se réunira le 24 juin. Si comme nous, vous êtes opposés à ce projet, signez la pétition.
Se sont clairement exprimés contre le projet: le Président de l’intercommunalité Cœur d’Yvelines (Maire de Montfort-l’Amaury), le conseil municipal de Méré, le Maire de Thoiry, le Député Jean-Marie Tétart, la Chambre d’Agriculture, l’Association des Dirigeants et Entreprises du Centre et Sud Yvelines, etc.

Voir la pétition en ligne (+ de 6 675 signatures)